Pourville

L’embouchure de la Scie, à quatre kilomètres à l’ouest de Dieppe, Mc’est une plage plus intime, plus sauvage, même si le front de mer n’a pas pu sauver grand-chose de la dernière guerre. Au début du siècle, Pourville était le lieu de villégiature favori de nombre d’artistes, peintres et écrivains : Debussy, Albert Roussel, Delacroix, Claude Monet, Renoir, Maupassant ou Proust Le 19 août 1942, la quiétude de la petite station balnéaire était brutalement troublée par l’opération Jubilee, qui tournera au désastre pour la deuxième division d’infanterie canadienne, fer de lance de ce débarquement avant le débarquement sur le littoral normand, autour de Dieppe. Sur les 6 000 hommes engagés, on comptera 944 morts et plus de 600 blessés en moins de vingt-quatre heures. 

Musée Trésors de la Côte d’Albâtre

Ce sont des trésors un peu particuliers, ceux de la « laisse de mer », que les vagues abandonnent sur le sable à chaque marée. Ce petit musée insolite rassemble les trouvailles d’un infatigable coureur de grèves, Philippe Danger, qui ramasse tout ce qu’il trouve, et on n’imagine pas tout ce qui peut traîner sur la plage : plus de 100 000 objets collectés, c’est le butin actuel de Philippe Danger, pour la « poubelle des collections »